DETECTION DE CAVITES SOUTERRAINES

DETECTION DE CAVITES SOUTERRAINES

La Wallonie siège en sous-sols parfois complexes entre les anciennes galeries minières peu ou mal remblayées et les risques karstiques. C’est pourquoi, comme le démontre très bien Sainatech dans cette nouvelle vidéo, certaines études sont à prévoir afin d’éviter les mauvaises surprises.

Dans certains cas de contraintes karstiques que représente le sol de nature calcaire par exemple, la roche a l’inconvénient de s’éroder par le ruissellement de l’eau. Cette érosion provoque des fissures jusqu’à générer des cavités et ces structures souterraines pouvant être la cause d’instabilité lors de la construction de l’ouvrage.

Afin de localiser les cavités souterraines dans le sol, il est donc nécessaire de recourir à des méthodes géophysiques non destructrices qui ont l’avantage de donner des résultats à grande échelle. L’une des méthodes géophysiques est l’utilisation de la méthode ERT (tomographie de résistivité électrique). Au lieu de réaliser des forages ou d’utiliser un pénétromètre statique, nous plantons dans le sol des électrodes à intervalle régulier suivant un axe que l’on nomme profil. Ensuite, les données sur le terrain sont traitées via des programmes informatiques et le résultat obtenu est un modèle de résistivité réelle du sous-sol.

Dans le cas de la recherche de cavité karstique, l’interprétation de la coupe 2 D du sous-sol consiste à identifier les zones de faible résistivité au sein de la roche calcaire. Ces zones conductrices peuvent également justifier la présence d’une cavité karstique ou d’une formation argileuse résultante de l’altération aiguë de la roche calcaire.

Enfin, les méthodes géophysiques peuvent être aussi utilisées pour la recherche des impétrants, l'implantation des puits de captage, la détermination de l’épaisseur des remblais, l’implantation des ouvrages d’assainissement, etc.

 procédés de construction
 risques
 rénovation
 électricité
 Cavités souterraines
 Risques karstiques
 Puits de captage
 Contraintes karstiques
 Ruissellement de l'eau
 Fissure
 Méthode géophysique
 Méthode ERT
 Tomographie de résistivité électrique
 Forage
 Cavité karstique
 Roche calcaire

Auteur de la page

  • Lisiane Gille

    Responsable en communication

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     procédés de construction
     risques
     rénovation
     électricité
     Cavités souterraines
     Risques karstiques
     Puits de captage
     Contraintes karstiques
     Ruissellement de l'eau
     Fissure
     Méthode géophysique
     Méthode ERT
     Tomographie de résistivité électrique
     Forage
     Cavité karstique
     Roche calcaire