Certifications ISO et Gestion de l’Énergie

 

Savez-vous combien de certifications ISO ou de labels de qualité votre entreprise possède ? Pas facile, n’est-ce pas ?

Le monde des certifications professionnelles se développe afin d’harmoniser les normes de qualité entre pays. Bien qu’elles soient de plus en plus connues, il arrive de douter de leur utilité tant elles sont nombreuses !

Vous n’êtes pas seul à penser cela.

Les certifications internationales sont extrêmement utiles pour fixer des normes dans les organisations et les entreprises. Elles contribuent à définir des normes de qualité en ce qui concerne le degré de respect de l’environnement par les entreprises, la gestion efficace des ressources ou le traitement des données et informations personnelles.

Dans cet article, nous passons en revue les principales normes et certifications de l’Organisation Internationale de Normalisation (ISO), leur lien avec la gestion de l’énergie et comment sont-elles reliées entre elles.

 

Certifications et Normes ISO

Les certifications ISO sont très spécifiques et ont chacune un but précis. Elles sont généralement reconnues grâce à leur numérotation. Si vous les utilisez régulièrement, vous penserez à ISO 9001 pour la qualité, à ISO 41001 pour l’environnement ou à ISO 50001 pour l’efficacité énergétique.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, rappelons brièvement l’histoire et le pourquoi de l’ISO.

L’ISO, dont le siège est en Suisse, est une organisation internationale dont les membres proviennent de quasi tous les pays du monde. Comme vous pouvez le voir sur la carte ci-dessous, 167 pays en sont membres ! L’Association Française de Normalisation (AFNOR) est l’organisation qui représente la France auprès de l’Organisation Internationale de Normalisation (ISO) et du Comité Européen de Normalisation (CEN).

Carte ISO pays membres

Source : ISO

La portée de ces normes est internationale, ce qui signifie que si votre entreprise détient une certification ISO, elle sera reconnue dans d’autres pays. Son objectif est d’améliorer les processus au sein des entreprises, et de fixer des normes pour ce qui est considéré comme correct, efficace et respectueux.

Mais avant d’aller plus loin, clarifions quelques points :

  1. Tout d’abord, il est utile de faire la différence entre norme (ou standard) et certification. Les normes constituent la ligne directrice à suivre, et les recommandations en tant que norme de qualité. Mais toutes les normes ne disposent pas d’une option de certification. Votre entreprise peut avoir des normes de qualité élevées, basées sur les normes ISO, et ne pas être officiellement certifiée. 
  2. Ces normes et certifications ne sont pas obligatoires. Il s’agit d’un geste volontaire de la part de nombreuses entreprises qui veulent garantir leurs standards. Vous vous sentirez peut-être obligé de les mettre en œuvre si elles deviennent très courantes dans votre secteur, mais libre à chaque organisation de faire le pas. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une exigence légale, dans certains appels d’offres publics ou subventions, la certification peut être une condition pour y participer.
  3. L’ISO en tant qu’organisation n’est pas responsable des évaluations et donc, ne délivre pas de certificat. En effet, elle s’occupe uniquement de la création et de la mise à jour des normes internationales. Pour être certifié, vous devez vous adresser à des entreprises ou institutions accréditées. 

En France, le Cofrac est un exemple d’organisme de référence en matière d’accréditation. Il évalue la compétence et l’impartialité des organismes de certification ou d’inspection. En 2008, en application du règlement européen, l’Etat a désigné le Cofrac comme instance unique d’accréditation en France.  

Certifications ISO les plus Répandues en France

Maintenant que vous en savez plus sur le contexte de l’ISO, passons en revue les plus connues en France et en Europe.

ISO 9001 – Gestion de la Qualité 

Depuis sa création en 1987, elle est l’une des certifications les plus utilisées dans le monde. Son objectif est de définir des normes de qualité pour la productivité de votre entreprise. Elle évalue la production d’un produit ou d’un service, l’implication des équipes de direction dans les processus d’amélioration, ainsi que l’intérêt porté aux besoins des clients. 

ISO 14001 – Gestion de l’Environnement

La norme ISO 14001 vise à réduire l’impact environnemental des entreprises. Cela inclut la gestion des matériaux, la politique de recyclage et la gestion des déchets. Au sein de la même famille de normes, il existe également la norme ISO 14005. Spécialement conçue pour les PME, elle dispose des mêmes critères mais divise les phases du processus de façon plus flexible.

Bien que leurs numérotations se ressemblent, la norme ne doit pas être confondue avec la norme ISO 41001 (article en anglais), conçue pour la gestion durable des installations.

ISO 45001 – Santé et Sécurité au Travail

Peu liée à l’énergie, mais largement utilisée dans certains secteurs comme la construction ou les usines, cette norme ISO évalue les processus de prévention des risques et de soins de santé sur le lieu de travail. Elle repose sur la réduction des risques et des accidents, ainsi que sur l’établissement de protocoles visant à garantir la santé physique et mentale des travailleurs. 

ISO 50001 – Efficacité Énergétique

Cette norme existe dans le but d’améliorer l’efficacité énergétique de votre organisation. Pour l’obtenir, vous devrez définir une stratégie claire, des objectifs d’efficacité énergétique, une politique interne et un suivi régulier de votre consommation et de vos processus internes.

La situation énergétique actuelle rend cette certification de plus en plus populaire. En France, 779 certifications ISO 50001 ont été obtenues en 2020. Elle est le quatrième pays d’Europe derrière l’Allemagne (6 436), le Royaume-Uni (1 277), et l’Italie (1 242), selon le rapport 2020 de l’ISO

Si vous envisagez d’obtenir cette certification, le fait de disposer d’un Système de Gestion de l’Énergie (SGE), comme la Plateforme DEXMA, vous aidera sur différents aspects tels que l’organisation, le suivi et la gestion. Bien sûr, il ne suffit pas d’avoir un SGE pour l’obtenir, mais cela facilitera grandement la procédure.

Si vous êtes intéressé par la mise en œuvre de cette certification dans votre organisation, vous pouvez télécharger ce guide sur l’ISO 50001 ou accéder à ce webinaire sur la mise en œuvre de l’ISO 50001.

ISO 27001 – Sécurité de l’information

La transformation numérique et le règlement général sur la protection des données (RGPD) s’accompagnent d’opportunités et de défis pour toutes les organisations. Cette norme ISO existe dans le but de garantir la sécurité des informations et pour s’assurer que l’entreprise met en place des processus fiables pour les gérer. Cela semble complexe, mais en procédant étape par étape, cela est possible. À titre d’exemple, DEXMA a récemment obtenu la certification. Dans cet article sur la norme ISO 27001, nous discutons des étapes à suivre et de notre retour d’expérience pour vous encourager dans cette démarche.

Vous connaissiez probablement déjà la plupart de ces normes ISO, mais vous serez surpris d’apprendre que le champ d’étude et d’action des certifications ISO est illimité. Des sujets aussi divers que la la gestion de l’énergie, la biodiversité, la sécurité alimentaire, et l’économie circulaire en font partie.

>>Continuer à lire l'article<<

 ISO 51001
 Certifications ISO
 Efficacité Énergétique

Auteur de la page

  • Elodie Guillard

    Marketing Director

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     ISO 51001
     Certifications ISO
     Efficacité Énergétique