La Métropole de Lyon fait son diagnostic énergétique

Premier diagnostic énergétique à l’échelle d’un territoire, ce travail va permettre à la collectivité de mettre en place des mesures visant à produire et à consommer mieux.

C’est une première en France. La Métropole de Lyon a présenté, jeudi 9 février, son diagnostic énergétique, réalisé dans le cadre d’un schéma directeur énergies lancé en 2015. Ce travail donne une photographie de la production, de la distribution et de la consommation d’énergie à l’échelle du territoire et jusqu’à la maille Iris (2 000 habitants). «Ce diagnostic montre que la transition énergétique se joue largement au plan local, remarque Gérard Collomb, président de la Métropole. Notre collectivité est devenue l’autorité organisatrice de la distribution d’électricité et de gaz. Elle a aussi des outils pour agir sur l’urbanisme, l’habitat, le traitement des déchets et coopérer avec les acteurs économiques. Aujourd’hui, grâce à ce diagnostic, nous avons une meilleure connaissance des leviers d’action».

Premier enseignement: l’activité économique et le résidentiel brûlent, respectivement, près de la moitié (47%) et le tiers de toute l’énergie consommée dans l’agglomération, soit un total de 33 térawatts-heures*, représentant 1,8% de la consommation nationale. Les transports, eux, absorbent 24% de l’énergie consommée, l’agriculture et l’éclairage, 1%.

1 200 logements rénovés

Premier consommateur d’énergie (1 Md€, 29%), le secteur résidentiel est aussi l’un des domaines où la collectivité a quelques moyens d’actions, dans le neuf et l’ancien. Ce dernier est très énergivore: le parc construit entre 1949 et 1974 représente 32% de la consommation, de même que les maisons individuelles. «Cela confirme la pertinence de la plate-forme Ecoréno’v, lancée en 2015 avec 30 millions d’euros», précise Béatrice Vessillier, vice-présidente en charge de la rénovation thermique des bâtiments. En un an et demi, la plate-forme a distribué 1,7 million d’euros permettant la rénovation énergétique de 1 200 logements.

Lire la suite sur Le Moniteur.fr

© GrandLyon - Premier consommateur d’énergie, le secteur résidentiel est aussi l’un des domaines où la collectivité a quelques moyens d’action. 

Article publié sur Le Moniteur
Consulter la source


Modéré par : Alexia ROBIN

Autres actualités dans "Information"

Compteurs communicant gaz de GRDF : cap sur les données de consommation pour une meilleure gestion de l'énergie

Publié le 25 avril 2017 - 10:46

La valorisation des données énergétiques constitue un des grands enjeux de la transition énergétique. Les parties prenantes - consommateurs, collectivités, bailleurs,  fournisseurs… - cherchent en effet à mieux appréhender l’évolution (...)

EFFIPILOT, l'aide à la maîtrise de l'énergie des bâtiments tertiaires

Publié le 25 avril 2017 - 10:37

La réduction immédiate des consommations d’énergie grâce à des algorithmes qui interagissent avec les systèmes.   Qui sommes-nous ? Depuis 2011, effiPilot  est un logiciel indépendant de management énergétique de parcs de bâtiments (...)

Périne Huguet: "Prouver que le combat matière grise contre énergie grise peut être gagné"

Publié le 25 avril 2017 - 08:00

Périne Huguet, lauréate nationale pour la France et finaliste internationale des Green Solutions Awards 2016 dans la catégorie Climats Chauds, revient sur le projet qu'elle a présenté au concours: le siège du Parc National de la Guade (...)


Commentaires





Recherchez parmi les Actus

Entrez votre propre mot-clé




Autres actualités



Catégories


Articles les plus lus